mercredi 6 janvier 2010

Far Far West

Vous avez remarqué que depuis que j'ai ouvert le nouveau blog, c'est un peu "je poste une fois tous les 36 du mois et je vous emmerde" ?

Bon, c'est à peu près ça, sauf que je ne vous emmerde point du tout.

Je suis juste dans une phase très compliquée, dans l'oeil du cyclone de la loi de Murphy. Un truc que même toi, le plus voyeur de tous les voyeurs, n'a pas du tout envie de connaître à base de moisissures, de souris, d'ongles, d'arnaque à la carte bleue. Et encore, là je vous ai passé les détails.

Je m'appesantis un peu sur hier, parce qu'hier je suis allée à Disneyland Paris.



Alors je vous préviens tout de suite, non ce n'est pas ma grande passion. Je déteste tout ce qui est niais et surtout l'univers Disney auquel je n'ai adhéré que pour Aladdin (et un peu la Belle et la bête), quand j'y vais, au départ, c'est pour les attractions à sensation et... FRONTIERLAND.

Frontierland recrée l'univers du Far West américain de façon intelligente (si si) et quand je parle Far West je parle aussi des montagnes, du gros côté morbide de cette chasse à l'or qui a marqué la région et surtout de l'impossibilité pour toute vie de s'y implanter et du défi que cela relève.

Bref. J'intellectualise un brin trop cette partie du parc.

Si j'étais spécialement contente d'y aller hier, c'est que c'était un jour creux, donc aucune attente nulle part, et que j'étais accompagnée de quelqu'un de spécial.

Quelqu'un qui s'émerveillait à chaque pas, et avec qui, finalement, c'était un plaisir de se taper les attractions les plus mielleuses.

J'aime beaucoup voir la tête de ceux pour qui il s'agit toujours d'un plaisir unique, puisque moi je l'ai perdu.
Comme à cette première descente de Space Mountain, que je ne connaîtrai plus jamais.

Et puis, à la sortie du parc, c'est moi qui suis devenue une petite fille. Cherchant où diner nous nous sommes aventurées dans Disney Village et là... oh oh oh... un Annette's ! LE Diner américain avec ses hamburger ab fab et surtout un qui est végétarien. Mon grand grand péché mignon.

Alors nous voilà assises à des tables banquettes roses et vertes en formica / plastoc, sur une table avec Jukebox intégré, entourées par des serveurs sur patins à roulette.

La dernière fois que j'y ai mis les pieds c'était dans le vieux San Diego, avec mes cousins qui avaient pris de la root beer et un cherry coke (avec des vraies cerises flottant dans le coca), où la serveuse nous lançait des chewing gums qu'il fallait rattraper.

De la bonne musique rock classique (Elvis, Aretha...) et des serveurs aussi accessibles que là-bas. Qui discutent avec toi parce que c'est leur boulot, sans rentrer dans ta vie privé, sans déballer la leur. Qui te PARLENT quoi. Oui hein, à Paris, on ne se parle pas, jamais, c'est comme une règle de base. Et je suis pas du genre causante, sauf quand je suis euphorique, ce qui était clairement le cas.

Milkshake au beurre de cacahuète pour ma bff, orgie de tabasco au piment vert, moutarde à la française (c'est à dire du vinaigre épais et jaune ^^) et verres d'eau remplis à moitié par des glaçons.


 


Mais le meilleur est à venir. Promenade digestive ensuite, et sur quoi on tombe... Un RAINFOREST RESTAURANT ! UN PUTAIN DE RAINFOREST RESTAURANT QUOI !

Si vous ne connaissez pas, entrez-y à l'occasion, c'est assez unique, un restau décoré comme une jungle, avec des singes qui te passent par dessus de lianes en lianes et des orages tropicaux qui se déclenchent en plein repas. Un arbre qui parle et des peluches beany babies à foison.

Voila, j'ai revécu mon ouest américain préféré (enfin le rainforest c'était ma période Boston) le temps d'une journée et j'en suis repartie avec une idée hallucinante de nouvelle post-apocalyptique !

Je vais essayer de vous résumer mon nowel et mon réveillon dans les prochains jours, si je ne meurs pas à cause d'une plaque de verglas, d'une ingestion malencontreuse de mort au rat, ou assassinée par un de mes nombreux fans (non ?) ou encore écrasée lors des soldes par une foule en délire (plus probable).

Je vous aime partout.

HSJ






1 commentaire:

  1. Ouai c'était trop cool disney :D et annette's aussi.

    RépondreSupprimer

Veuillez écrire un truc après le bip visuel : BIP